ASC XIII vs VILLENEUVE - Noah donnera le coup d'envoi

Jean-Pierre BRUN

 

 

LE 3 SEPTEMBRE, NOAH DONNERA LE COUP D’ENVOI !

 

 

Laura, la maman de Noah, veut bien vous parler du cas de son fils ; le problème est que dés les premiers mots, sa gorge se noue et les larmes inondent son visage.

Il faut dire qu’à presque six ans, si Noah vit avec ses frères et sœur comme si de rien n’était, il le doit aux formidables progrès réalisés par la Médecine en matière de traitement des cancers et leucémies de l’enfant.

 

Il avait un peu plus d’un an en effet, lorsque ses parents Yann et Laura ont constaté qu’il était très vite fatigué, qu’il avait du mal à marcher, qu’il était rapidement essoufflé et surtout qu’il ne mangeait quasiment pas.

 

Se voulant sans doute rassurant, leur médecin traitant leur disait alors que ce n’était rien et que de toute façon « un enfant, ça ne se laisse jamais mourir de faim » ; certes, mais l’avis d’un de ses confrères ne corroborait en rien cette version optimiste de la situation et une analyse de sang, un bilan sanguin, une convocation d’urgence à l’Hôpital des Enfants de Bordeaux après, le diagnostic tombait dans toute sa brutalité : « Leucémie aigüe lymphoblastique pré-B ».

 

Le choc, la violence d’une situation à laquelle personne n’est préparé !

« On arrive à l’Hôpital dans un endroit coupé du Monde, dans une bulle » dit Yann, papa meurtri.

« J’ai passé trois mois, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à l’Hôpital Pellegrin à Bordeaux. Heureusement, nous sommes tombés sur une équipe médicale super. Les médecins nous ont tout expliqué ; ils ont tout expliqué à Noah qui malgré son âge (14 mois) a tout compris !» dit Laura.

 

Au bout de ces trois mois de traitement, retour tout relatif à la maison, car un jour sur deux il fallait se déplacer à l’Hôpital de Jour pour réaliser un bilan sanguin et trois fois par semaine, une infirmière pratiquait des injections dans les cuisses, à domicile.

 

Bien sûr, Noah avait perdu tous ses cheveux et le fait de se regarder dans la glace était devenu une épreuve. Par bonheur dans le même temps, Vincent Lagaf qui animait une émission de divertissement à la télévision, avait eu la bonne idée de se faire mettre « la boule à zéro » et Noah s’en trouvait ainsi rasséréné !

 

Concernant Maman Laura, ce sont les kilogrammes qui se sont malheureusement accumulés durant cette période, mais comparé à la santé de son enfant, « il n’y avait pas photo » !

 

Aujourd’hui plus de traitement à suivre pour Noah mais des bilans sanguins tous les trois mois, plus rassurants les uns que les autres…

 

« Noah est passé de bébé à garçon sans que l’on s’en rende compte » disent en chœur ses parents ; « Il s’intéresse à plein de choses et est en pleine forme ».

 

Toutefois la prudence reste de mise car le corps médical ne se prononcera définitivement qu’au terme de cinq ans de traitement, c’est-à dire en février 2017.

 

Noah voudrait bien pratiquer le Rugby mais n’a pas trouvé à ce jour de structure d’accueil adaptée; par contre ce samedi 3 septembre 2016, il donnera le coup d’envoi du match entre Carcassonne et Villeneuve dont un des objectifs est de collecter des fonds au profit de la recherche sur les cancers et leucémies de l’enfant, et il est bien probable que dans les tribunes, une maman aura beaucoup de mal à retenir ses larmes…

 

 

 

 

Please reload

Posts Récents

June 6, 2019

June 5, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Carcassonne XIII

5 rue Buffon

11000 Carcassonne

04 68 77 59 01

Carcassonne-xiii@orange.fr